Did you know that your version of Internet Explorer is out of date?
To get the best possible experience using our website we recommend downloading one of the browsers below.

Internet Explorer 10, Firefox, Chrome, or Safari.

BÉNÉVOLAT DÉFENDEZ LA CAUSE
cf insights cf insights

Adapter son alimentation à l’été

L’alimentation est un facteur très important pour les personnes atteintes de fibrose kystique. Alors que la température se réchauffe et que l’été approche, il s’agit d’une question encore plus importante en ce qui a trait aux soins et aux traitements. Aujourd’hui, notre blogue s’est inspiré d’une question de l’un de nos aidants naturels : Comment adaptez-vous votre alimentation à des températures plus chaudes? Avez-vous des suggestions ou des conseils pratiques pour les autres personnes atteintes de fibrose kystique? Voici ce que certains membres de notre communauté avaient à dire à ce sujet :

« Mon alimentation ne change pas beaucoup d’une saison à l’autre, mais j’essaie d’y intégrer davantage de sel durant l’été en raison d’une perte saline accrue lors de la transpiration. J’y arrive habituellement en mangeant des croustilles ou en ayant toujours sous la main des boissons à forte teneur en électrolytes. C’est particulièrement important quand je sais que je vais passer une longue période dehors, comme à la plage ou au parc. » – Terra Stephenson

« Mes habitudes alimentaires demeurent assez constantes tout au long de l’année. Lorsqu’il est question de ma santé, j’aime bien que les choses soient stables. Je crois que tout le monde cherche la stabilité. En ce qui concerne mon alimentation, je mange les aliments qui fonctionnent pour moi. Au fil du temps, j’ai appris à connaître les besoins de mon corps. Je suis ma ligne directrice. Je pense que le secret est d’être à l’écoute et de découvrir ce qui fonctionne le mieux sur le plan nutritionnel. Apprendre à se connaître et à connaître ses besoins nutritionnels. Définir des paramètres sains et essayer de les respecter pour garder l’équilibre.

Je fais très attention à mon hydratation. En plus de la fibrose kystique, je suis atteint de diabète associé à la fibrose kystique et j’ai subi récemment une transplantation pulmonaire bilatérale. Ces deux conditions font de l’hydratation une question extrêmement importante. Les températures chaudes viennent s’ajouter à l’importance de s’hydrater. Mes organes touchés par la fibrose kystique traitent des médicaments en permanence et, pour certains d’entre eux, c’est très dur. Demeurer hydraté est une chose que je peux contrôler, alors j’y veille pour alléger le fardeau qui pèse sur mes organes.

Je crois que la préparation aide à rester fidèle à ses traitements. Les soins liés à la fibrose kystique comportent beaucoup d’aspects variables, que ce soit la physiothérapie, les horaires de prise de médicaments, les exercices et la nutrition. La préparation aide à réduire le nombre de surprises et facilite possiblement leur gestion. Je m’assure d’avoir une idée de la préparation de mes repas de façon hebdomadaire et quotidienne. Pour moi, tout cela fait partie d’une question beaucoup plus vaste qui porte sur la fidélité aux soins. Je prends soin d’être structuré et organisé (peut-être même trop) afin de pouvoir réaliser des activités supplémentaires et vivre le mieux possible avec la fibrose kystique. » – Alex McCombes

« Lorsque l’été arrive, il faut veiller à demeurer hydraté et à ne pas manquer d’aliments salés. Certains vont prendre des suppléments salins en comprimés pour se prémunir également contre la déshydratation. Prenez soin de boire de l’eau toute la journée et pas seulement lorsque vous avez soif. La soif est le moyen dont dispose votre organisme pour vous aviser que vous êtes déjà déshydraté. » – Rob Burtch