Did you know that your version of Internet Explorer is out of date?
To get the best possible experience using our website we recommend downloading one of the browsers below.

Internet Explorer 10, Firefox, Chrome, or Safari.

BÉNÉVOLAT DÉFENDEZ LA CAUSE
cf insights cf insights

Le stress financier causé par la maladie chronique

Être atteint d’une maladie chronique affecte la vie des gens de bien des manières. On entend souvent parler des souffrances émotionnelles et physiques engendrées par la maladie chronique, mais certaines maladies comme la fibrose kystique ont également des répercussions économiques. En effet, la fibrose kystique engendre beaucoup de frais (non seulement en traitements, mais aussi en visites médicales, en formalités et en transport), ce qui nécessite souvent l’appui d’une bonne couverture d’assurance. Avec la difficulté supplémentaire de trouver ou de conserver un emploi à temps plein tout en s’occupant de son état de santé, être atteint d’une maladie chronique peut causer beaucoup de stress financier. Certains membres de notre communauté nous ont fait part de leur expérience économique et de la manière dont ils composent avec cette réalité.

« Je suis en arrêt de travail depuis quelques années, depuis le moment où mon état de santé a commencé à décliner. Être dans l’incapacité de travailler provoque certaines angoisses relatives à l’emploi ou, plutôt, à l’absence d’emploi. Avec le temps, j’ai trouvé des manières de me sentir productive et de contribuer à ma communauté en travaillant à temps partiel, en occupant des postes avec un horaire flexible, en faisant du bénévolat ou en travaillant de la maison. La flexibilité est un facteur clé qui est important pour demeurer en santé, alors c’est ce que je recherche pour tout emploi que j’occupe. » – Terra Stephenson

« Je ne sais pas si je suis vraiment douée pour composer avec le stress financier. Je suis certaine que tout le monde éprouve plus ou moins de stress financier dans sa vie. Je crois que le plus difficile est de vivre selon ses moyens lorsqu’on est trop malade pour travailler. J’ai du mal avec le fait que je ne peux pas faire des heures supplémentaires ou prendre un deuxième emploi à temps partiel quand j’ai besoin de plus d’argent, mais si je veux rester en santé et conserver mon travail, je dois renoncer à gagner davantage. Rester en santé est aussi un travail, alors si je veux demeurer en santé le plus possible et aussi longtemps que possible, je dois également travailler de ce côté-là. » – Kim Wood

« J’ai dû m’arranger avec des emplois peu rémunérés, des périodes de chômage et des dettes. J’ai la chance d’avoir une épouse qui gagne bien sa vie maintenant avec de bons avantages sociaux, mais nous avons dû surmonter de nombreuses difficultés économiques. Encore aujourd’hui, une grande partie de nos revenus servent à payer des frais médicaux. En ce moment, je suis en arrêt de travail partiel et je ne travaille que quelques jours par semaine. » – Rob Burtch

Soutenez la lutte pour trouver un traitement curatif.

Donnez maintenant