Did you know that your version of Internet Explorer is out of date?
To get the best possible experience using our website we recommend downloading one of the browsers below.

Internet Explorer 10, Firefox, Chrome, or Safari.

BÉNÉVOLAT DÉFENDEZ LA CAUSE
cf insights cf insights

L’histoire d’Allison Watson

Allison Watson a reçu un diagnostic de fibrose kystique lorsqu’elle était encore un nourrisson, mais, adolescente, elle ne s’est jamais empêchée de faire de la randonnée, des activités de plein air ni de faire de l’exercice.

En grandissant, elle a constaté que son état s’aggravait. Les exercices quotidiens devenaient de plus en plus difficiles, ce qui a mené au constat, à l’âge de 20 ans, que sa santé pulmonaire se détériorait.

« Cela s’est passé graduellement. Je savais que d’avoir la fibrose kystique rendrait l’exercice plus difficile, mais c’est en essayant de jouer au disque volant d’équipe à l’université que j’ai d’abord réalisé que mon état de santé changeait, relate Allison. C’était difficile à accepter au début, mais j’ai dû réajuster les attentes de mon cerveau par rapport aux limites de mon corps. »

Malgré le piètre état de santé de ses poumons, Allison est allée de l’avant. Elle a terminé ses études et elle est devenue ludothérapeute dans un hôpital de Springhill, en Nouvelle-Écosse.

En novembre 2014, Allison a dû subir une transplantation pulmonaire bilatérale à l’âge de 27 ans, après avoir passé 13 mois sur une liste d’attente. Bien que la transplantation ait été un succès, Allison a dû lutter pour sa vie après l’opération et elle est restée trois mois à l’hôpital.

Elle a eu des ulcères, des crises de convulsions et a développé un syndrome lymphoprolifératif post-transplantation. Même si la chimiothérapie a été difficile, Allison est tout de même reconnaissante d’avoir pu subir cette chirurgie.

En avril 2019, Allison a publié Transplanted (Greffée), un ouvrage racontant son expérience de greffée pulmonaire bilatérale.

Ce livre est tiré de son blogue dont elle avait commencé la rédaction lorsqu’elle s’est d’abord retrouvée en arrêt de travail dû à son état de santé.

« C’était une façon de gérer mes émotions et un endroit pour exprimer les sentiments qui m’habitaient. La relecture de ces mots a été utile par la suite, confie-t-elle. La récupération après mon opération a été difficile, mais le fait d’en écrire le récit et d’en parler à ma famille m’a aidée à passer au travers. »

« J’ai écrit ce livre surtout pour moi-même. C’était une façon, pour moi, de décanter les événements, la transplantation et de faire face à ce qui m’arrivait, ajoute Allison. Ce livre permet aux gens d’apprendre sur les transplantations pulmonaires et la fibrose kystique et d’assimiler l’information à leur propre rythme. Je me sens privilégiée, car j’ai eu de la chance. J’ai entendu les histoires de personnes qui sont décédées pendant qu’elles étaient en attente d’une transplantation et j’aurais pu être l’une d’entre elles. J’ai eu la chance qu’il y ait un donneur au moment où j’en avais besoin. »

« J’ai eu une meilleure étoile que d’autres jeunes atteints de fibrose kystique. J’avais des poumons en bonne santé et mes parents m’amenaient faire de la randonnée en plein air, ajoute Allison. Cependant, je devais toujours faire des siestes. En y repensant, je comprends que mon corps était fatigué et qu’il avait besoin de repos. »

Malgré le fait qu’Allison ne peut pas reprendre son emploi à l’hôpital, elle s’est trouvé un travail à la bibliothèque de son quartier.

« J’ai l’occasion de travailler avec le public. Je suis maintenant capable de mener une vie active, de faire de la randonnée et du ski de fond, dit-elle. Je suis reconnaissante d’avoir pu traverser cette expérience et d’être maintenant en meilleure santé qu’auparavant. »

 

Soutenez la recherche d’un traitement curatif.

Donnez maintenant