Did you know that your version of Internet Explorer is out of date?
To get the best possible experience using our website we recommend downloading one of the browsers below.

Internet Explorer 10, Firefox, Chrome, or Safari.

BÉNÉVOLAT DÉFENDEZ LA CAUSE

Polypes nasaux

Souvent observés chez les personnes fibro-kystiques, les polypes nasaux touchent de 10 à 50 % d’entre elles. Il s’agit de petites excroissances muqueuses en forme de lobes causées par une inflammation chronique. Lorsque examinés à l’aide d’un microscope, les polypes nasaux sont essentiellement des sacs formés de tissus et de fluide.

Quelles sont les causes des polypes nasaux?

On ignore leur cause exacte, mais il est clair que les allergies et les infections jouent souvent un rôle clé dans leur apparition.

Quels sont les symptômes?

La plupart des personnes ayant des polypes nasaux se plaignent d’une obstruction des deux côtés du nez, un côté étant parfois plus atteint que l’autre. D’autres symptômes comprennent un écoulement nasal, une perte de l’odorat, une congestion ou des douleurs faciales et, plus rare, des saignements de nez.

Comment les polypes nasaux sont-ils diagnostiqués?

La présence de polypes est généralement simple à détecter et est vérifiée durant l’examen du patient, souvent au moyen d’une endoscopie. Cet examen consiste à insérer dans le nez un long tube doté d’une petite caméra qui permet au médecin de voir à l’intérieur du corps.

Comment traite-t-on les polypes nasaux?

Les polypes sont souvent traités de façon efficace à l’aide de stéroïdes ou d’une petite intervention chirurgicale appelée polypectomie, qui consiste à exciser les polypes afin de soulager l’obstruction nasale. Lorsque les polypes sont isolés ou peu nombreux, la polypectomie peut être effectuée dans le cabinet d’un spécialiste.

Dans de rares cas, la polypectomie peut provoquer des saignements et une atteinte aux yeux ou au cerveau. Les principaux avantages sont un accroissement du sens de l’odorat, une diminution de la douleur nasale et faciale et une diminution de la congestion.

La polypectomie ne guérit pas l’origine des polypes. La plupart des spécialistes recommandent de traiter la cause sous-jacente de la congestion, afin de diminuer le risque de réapparition des polypes. Voici quelques recommandations de nature préventive :