Did you know that your version of Internet Explorer is out of date?
To get the best possible experience using our website we recommend downloading one of the browsers below.

Internet Explorer 10, Firefox, Chrome, or Safari.

BÉNÉVOLAT DÉFENDEZ LA CAUSE

Culture primaire de cellules de voies respiratoires – biobanque

La biobanque de cellules des voies respiratoires, première en son genre au Canada, est née d’une collaboration entre Fibrose kystique Canada et le Centre de recherche translationnelle sur la fibrose kystique (CFTRc) de l’Université McGill, à Montréal. Lancée en 2009 par le Dr John Hanrahan, chercheur principal, et le Dr Renaud Robert, directeur, cette biobanque se veut désormais une ressource nationale de cellules pulmonaires de haute qualité pour les chercheurs canadiens du domaine de la FK.

Les cellules pulmonaires sont essentielles à la recherche fondamentale et translationnelle portant sur la FK. Avant qu’un nouveau traitement à l’étude puisse être approuvé pour les essais cliniques, il faut en démontrer l’efficacité sur des cellules en laboratoire. Les cellules prélevées directement des poumons FK sont particulièrement précieuses, car elles se comportent comme des cellules des voies respiratoires de patients et sont par conséquent considérées comme la « norme de référence » pour la recherche en matière de FK. Bien souvent, toutefois, il est impossible de prélever ces cellules en laboratoire étant donné que le processus d’isolation peut être coûteux en argent et en temps et nécessite du personnel qualifié. Un programme centralisé opéré par une plateforme bien implantée est rentable et assure la fiabilité de l’approvisionnement en matériel de recherche de haute qualité.

La biobanque dépend d’un réseau pancanadien solide formé de cliniciens, de chirurgiens et de leurs établissements qui collaborent avec le CFTRc pour coordonner l’approvisionnement en tissus. Fait important à noter, l’identité des patients est gardée strictement confidentielle par le centre de transplantation, et ceux-ci ne doivent subir aucune intervention additionnelle hormis celles déjà requises pour leur traitement. Après avoir obtenu un consentement éclairé, le centre de transplantation prélève du tissu pulmonaire du receveur d’organe et le remet au CFTRc. Les cellules sont par la suite préparées par du personnel formé à l’aide de techniques normalisées et en respectant des mesures de contrôle de la qualité.

Du patient FK au chercheur

 

En tant que programme sans but lucratif, la biobanque fournit les cellules au prix de revient aux chercheurs spécialisés en FK de partout au pays. Ces cellules servent d’outils inestimables pour approfondir la compréhension que nous avons de la FK et dans les efforts translationnels visant à mettre au point des agents thérapeutiques pour lutter contre la maladie. Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour commander des cellules, veuillez consulter le site Web de la biobanque.

Remerciements : Les responsables de la biobanque de cellules des voies respiratoires tiennent à remercier le CRCHUM et l’IRCM du Réseau en santé respiratoire du FRQS de fournir du tissu pulmonaire.

Partager