Trouvez toutes les mises à jour, informations et ressources concernant la COVID-19 sur le site web de FK Canada ici.

Skip To Content
BÉNÉVOLAT DÉFENSE DES DROITS
cf insights cf insights

Comprendre comment les autres protéines du corps interagissent avec le CFTR

Le Dr Igor Stagljar, un chercheur subventionné par Fibrose kystique Canada, fait partie d’une équipe qui effectue des recherches innovatrices qui pourraient mener à la découverte de nouveaux médicaments ciblant le traitement de la fibrose kystique (FK). La FK est causée par un gène qui produit des protéines CFTR (cystic fibrosis transmembrane conductance regulator ) défectueuses. Ces protéines de la membrane cellulaire assurent le déplacement des ions chlorure et bicarbonate à travers les cellules. Les protéines CFTR interagissent avec d’autres protéines dans le corps, ce qui peut avoir une influence sur la gravité de la FK. La plupart de ces échanges entre protéines ne sont toutefois pas encore connus. C’est ce que l’équipe du Dr Stagljar veut changer.

Comment l’interaction entre les protéines est-elle évaluée?

L’équipe du Dr Stagljar a mis au point une technique de dépistage  (une méthode appelée Mammalian Membrane Two-Hybrid [MaMTH]) afin de repérer les protéines qui interagissent avec le CFTR. La méthode MaMTH nécessite le marquage de deux protéines prometteuses de manière à produire une lumière lorsqu’elles interagissent; cette lumière peut ensuite être mesurée afin de déterminer l’intensité de l’interaction.

L’identification d’autres protéines qui interagissent avec la protéine CFTR est importante parce que des interactions précises entre les protéines pourraient améliorer la fonction de la protéine CFTR et favoriser son transport jusqu’à la membrane cellulaire, l’endroit où elle doit se trouver pour être utile.

Jusqu’à présent, l’équipe du Dr Stagljar a identifié environ 200 protéines qui présentent de grandes chances d’interagir avec la protéine CFTR, en plus d’avoir identifié une protéine particulière qui améliore la fonction de la protéine CFTR. Le travail de l’équipe, qui consiste à évaluer la présence d’interactions entre les protéines CFTR  et plus de 18 000 autres protéines humaines, permettra de constituer le portrait le plus exhaustif des interactions de la protéine CFTR à ce jour. Les chercheurs, tant dans la communauté FK que dans la communauté scientifique dans son ensemble, pourront ainsi explorer de nouveaux domaines de recherche et accroître leur compréhension des échanges entre les protéines. De plus, le travail de l’équipe permettra d’identifier de nouvelles cibles possibles en vue du développement de médicaments contre la FK.

Igor Stagljar

L’équipe du Dr Stagljar en séjour de réflexion en Croatie

Biographie :

Igor Stagljar est professeur aux départements de biochimie et de génétique moléculaire du Donnelly Centre de la University of Toronto, Canada. Il détient un doctorat en biologie moléculaire de l’École Polytechnique Fédérale de Zurich, Suisse. Il a obtenu une bourse de recherche postdoctorale de l’Université de Zurich et de la University of Washington, à Seattle. Les principales réalisations scientifiques du Dr Stagljar jusqu’à présent comprennent la découverte des fonctions de plusieurs membranes protéiniques jouant un rôle dans la santé humaine et la maladie. Son laboratoire a recours à des outils interactifs protéomiques, génétiques et biochimiques de grande capacité, pour comprendre comment les signaux cellulaires et les voies de transport membranaire contrôlent le comportement des cellules tant saines que malades. Le Dr Stagljar est récipiendaire de plusieurs prix scientifiques nationaux et internationaux, le plus récent étant le prix de l’inventeur de l’année, qui lui a été accordé en 2015 par la University of Toronto.