Toutes les mises à jour et ressources de Covid-19 peuvent être trouvées ici : Information au sujet de Covid-19 pour la communauté fibro-kystique
Skip To Content
BÉNÉVOLAT DÉFENSE DES DROITS

Actualités

L’ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD HONORE SON ENGAGEMENT À REMBOURSER TRIKAFTA, UN MÉDICAMENT POUR LE TRAITEMENT DE LA FIBROSE KYSTIQUE
15 October 2021

Terre-Neuve-et-Labrador est la seule province canadienne de l’Atlantique qui n’a pas encore confirmé son intention de rembourser le médicament

TORONTO, le 15 octobre 2021 – L’Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.) est la plus récente province à annoncer qu’elle remboursera Trikafta, ce médicament révolutionnaire pour le traitement de la fibrose kystique. Fibrose kystique Canada est ravi d’apprendre que la province honore son engagement de juillet 2020 visant le remboursement du médicament. À l’époque, l’Île-du-Prince-Édouard était la première province à s’engager à changer la vie de ses résidents atteints de fibrose kystique, en remboursant Trikafta, dès la fin du processus d’approbation.

L’Île-du-Prince-Édouard devient la sixième province à ajouter Trikafta à sa la liste de médicaments remboursés et se joint ainsi à l’Ontario, à l’Alberta, à la Saskatchewan, au Québec et à la Colombie-Britannique pour prendre en charge ce médicament révolutionnaire pour le traitement de la fibrose kystique. Cette semaine, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse ont confirmé leur intention de rembourser Trikafta. Terre-Neuve-et-Labrador est donc la seule province de l’Atlantique qui n’a pas annoncé ses intentions à l’égard de Trikafta, malgré sa promesse formulée en décembre 2020 de rembourser le médicament à la fin du processus d’examen. Fibrose kystique Canada exhorte les dirigeants de Terre-Neuve-et-Labrador à honorer cet engagement et à changer des vies en remboursant immédiatement Trikafta. Bien que le médicament soit accessible en vertu du formulaire du Régime d’assurance médicaments de l’Île-du-Prince-Édouard à partir du 1er novembre, l’annonce ne précisait pas si les médecins spécialistes de la fibrose kystique peuvent le prescrire à tous ceux qui répondent aux indications de Santé Canada, comme c’est le cas en Alberta et en Saskatchewan, ou si la province doit suivre les recommandations de l’ACMTS. Les annonces de l’Ontario et du Québec supposent que ces gouvernements suivent les recommandations de l’ACMTS et que les personnes qui ne répondent pas aux critères restrictifs peuvent demander à leur clinicien de présenter une demande de remboursement qui sera étudiée au cas par cas. L’Île-du-Prince-Édouard compte fournir de plus amples renseignements au sujet du remboursement et des critères d’admissibilité au cours des prochains jours.

« Nous sommes très heureux que l’Île-du-Prince-Édouard ait tenu sa promesse de rembourser Trikafta, a déclaré Kelly Grover, présidente et chef de la directionde Fibrose kystique Canada. Nous avons travaillé longuement et durement avec nos défenseurs des droits des personnes fibro-kystiques de l’Île-du-Prince-Édouard pour voir enfin ce jour arriver. Cette annonce changera l’avenir des personnes touchées par la maladie. Nous espérons que les autres provinces, territoires et programmes fédéraux de financement des médicaments suivront l’exemple des six provinces qui remboursent le médicament. »

Quatre provinces, trois territoires et des programmes fédéraux de financement des médicaments ne remboursent pas encore Trikafta. Bien qu’il y ait eu un élan dans la bonne direction au Manitoba et au Yukon quant au remboursement de ce médicament, la FK n’attend pas. Fibrose kystique Canada demande au Manitoba, à Terre-Neuve-et-Labrador, au Nouveau-Brunswick, à la Nouvelle-Écosse, au Yukon, aux Territoires du Nord-Ouest, au Nunavut et au Programme des services de santé non- assurés (SSNA) d’ajouter immédiatement Trikafta à la liste des médicaments remboursés par leurs régimes publics d’assurance médicaments selon les indications de Santé Canada et les lignes directrices de Fibrose kystique Canada, élaborées par des cliniciens, concernant l’admissibilité et l’accès continu. Nous exhortons toutes les juridictions qui ne se sont pas encore prononcées à assurer un accès rapide et vaste pour toutes les personnes qui, selon leur médecin, pourraient bénéficier du médicament.

« Les personnes fibro-kystiques attendent depuis toujours un traitement comme Trikafta, a déclaré Hunter Guindon, de Charlottetown, qui est atteint de fibrose kystique. Il s’agit d’une journée importante pour la communauté fibro-kystique de l’Île-du-Prince-Édouard. Cela changera la vie des personnes fibro-kystiques de la province. »

En juin 2021, Santé Canada a approuvé l'usage de Trikafta pour les personnes atteintes de fibrose kystique âgées de plus de 12 ans présentant au moins une mutation F508del, la mutation la plus courante à l’origine de la fibrose kystique. Cependant, l’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS) a par la suite émis des critères plus restrictifs quant aux personnes admissibles à Trikafta. L’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) du Québec a formulé des recommandations semblables à l’ACMTS. À une exception près, aucune autre juridiction au monde n’a imposé cette condition. Heureusement, les recommandations sont non-contraignantes; les provinces et les territoires ont le pouvoir de changer la trajectoire de cette maladie et d’éviter des souffrances inutiles et des dommages irréparables.

Les membres de la communauté sont invités à participer à un événement en direct le lundi 18 octobre à 19 h (HAE) sur la page Facebook de la région de l’Atlantique de Fibrose kystique Canada pour discuter des annonces du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de l’Île-du-Prince-Édouard, ainsi que de nos initiatives pour amener les autres provinces et territoires à rembourser Trikafta.

Pour obtenir des nouvelles sur la défense des droits des personnes fibro-kystiques, abonnez-vous au bulletin électronique Le Défenseur de FK Canada.

Pour de plus amples renseignements ou pour parler à un membre de la communauté ou un clinicien, veuillez communiquer avec :

Cateryne Rhéaume, conseillère bilingue nationale, Communications et marketing
Téléphone : 438 868-4451
Courriel : crheaume@fibrosekystique.ca

Nicole Young, directrice, Communications et marketing
Téléphone : 905 317-5529
Courriel : nyoung@cysticfibrosis.ca

 


Retour à la liste