Nous effectuons des mises à jour sur notre site Web de vendredi soir à lundi matin. De ce fait, certaines sections du site peuvent ne pas fonctionner comme prévu.
Skip To Content
BÉNÉVOLAT DÉFENSE DES DROITS

Actualités

L’approbation par Santé Canada d’un médicament révolutionnaire contre la fibrose kystique est signe d’espoir pour les personnes atteintes de la maladie
18 juin 2021

L’Alliance pharmaceutique pancanadienne (APP) dit « oui » à Kalydeco et Orkambi

TORONTO, le 18 juin 2021 – La communauté fibro-kystique se rapproche de son objectif aujourd’hui, alors que Santé Canada a annoncé l’approbation de la vente de Trikafta au Canada en délivrant un avis de conformité. Considéré comme la plus grande innovation de l’histoire de la fibrose kystique, Trikafta est un médicament révolutionnaire qui peut transformer la vie de près de 90 % des Canadiens atteints de fibrose kystique.

L’annonce d’aujourd’hui signifie que les médecins peuvent désormais prescrire Trikafta aux personnes âgées de 12 ans et plus atteintes de fibrose kystique qui présentent au moins une mutation F508del. Toutefois, avant que toutes les personnes qui ont besoin de ce médicament puissent en bénéficier, les régimes d’assurance-médicaments publics et privés doivent accepter de le rembourser.

Cette nouvelle a été rapidement suivi de l’annonce par l’Alliance pancanadienne pharmaceutique (APP), un organisme réglementaire qui négocie le prix des médicaments au nom des provinces, concernant une entente sur le prix négocié pour les médicaments Orkambi et Kalydeco pour le traitement de la FK pour toutes les mutations approuvées par Santé Canada. L’APP a également annoncé que Trikafta pourrait être ajouté à ces ententes, sous réserve d’une recommandation réglementaire favorable et d’un résultat positif par l’Évaluation des technologies de la santé.  

« C’est un grand jour pour notre communauté. Ensemble, nous avons lutté ardemment pour l’accès à ces médicaments. Il aura fallu des milliers de lettres et de signatures et des centaines de rencontres pour enfin voir les progrès que notre communauté mérite, a souligné Kelly Grover, présidente et chef de la direction de Fibrose kystique Canada. Nous nous tournons maintenant vers les provinces; elles doivent rembourser dès maintenant Kalydeco et Orkambi, qui font l’objet de négociations depuis plus d’un an, et rembourser Trikafta dès que possible. Aux provinces, nous disons, mettez fin à l’attente et sauvez des vies. »

L’« avis de conformité » de Santé Canada n’est qu’une étape du processus complexe d’approbation et de remboursement des médicaments au Canada. Il y aura plusieurs autres examens et approbations avant que Trikafta ne soit financé et accessible publiquement. Un certain nombre de ces examens et approbations sont déjà en cours. Son rapport coût-efficacité fait présentement l’objet d’évaluations par les organismes canadiens d’évaluation des technologies de la santé, notamment l’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS), l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) et BC PharmaCare. Ils formuleront des recommandations non contraignantes à leur province respective quant à savoir si elle devrait rembourser le médicament. Enfin, les programmes publics d’assurance-médicaments du Canada devront négocier le prix du médicament par l’intermédiaire de l’Alliance pharmaceutique pancanadienne , après quoi les provinces décideront si elles remboursent ou non le médicament.

Une recherche canadienne publiée dans le Journal of Cystic Fibrosis a démontré que l’accès à Trikafta en 2021 serait extrêmement bénéfique pour la santé des Canadiens atteints de fibrose kystique. D’ici 2030, Trikafta pourrait réduire de 60 % le nombre de personnes atteintes d’une maladie pulmonaire grave, et de 15 % le nombre de décès. Selon l’étude, on estime également que l’âge médian de survie d’un enfant né avec la fibrose kystique augmenterait de 9,2 ans.

Compte tenu de ces effets extrêmement positifs, tous les systèmes de santé publics devraient rembourser le coût de Trikafta pour toutes les personnes admissibles. Le médicament a déjà reçu une autorisation réglementaire dans près de 40 pays. Il a été désigné comme un médicament révolutionnaire et approuvé aux États-Unis par la FDA en octobre 2019, soit un an et demi avant l’approbation par Santé Canada. Reconnaissant que Trikafta peut véritablement changer la donne, le National Health Service de l’Angleterre a accepté de le financer avant même d’avoir obtenu l’approbation réglementaire.

« Les personnes fibro-kystiques ont besoin dès maintenant de ces médicaments, a déclaré Kelly Grover. Aucun Canadien ne devrait avoir à lutter aussi longtemps et ardemment pour avoir accès à des médicaments essentiels. Les personnes atteintes de FK ne peuvent pas attendre. C’est littéralement une question de vie ou de mort. »

La communauté fibro-kystique a lutté longtemps et sans relâche pour ce moment, mais notre travail n’est pas terminé. Les membres de la communauté sont invités à participer à un rassemblement pour l'accès à Trikafta sur Facebook Live qui aura lieu le 21 juin à 18 heures (HNE) sur la page Facebook de Fibrose kystique Canada. L’événement, qui se déroulera en anglais, permettra à la communauté de se réunir pour discuter de la décision de Santé Canada et de l’annonce de l’APP puis connaître les prochaines étapes pour obtenir l’accès aux médicaments révolutionnaires.

Pour connaître les dernières nouvelles en matière de défense des droits des personnes fibro-kystiques, abonnez-vous au bulletin électronique Le Défenseur de Fibrose kystique Canada.

La fibrose kystique

La fibrose kystique (FK) est la maladie génétique mortelle la plus répandue et touche 4 344 enfants et jeunes adultes canadiens. Il n’existe aucun traitement curatif. Parmi les Canadiens qui ont succombé à la FK depuis les trois dernières années, la moitié avaient moins de 34 ans. La fibrose kystique est une maladie multisystémique progressive et dégénérative qui touche principalement les poumons et l’appareil digestif. Dans les poumons, où les effets de la maladie sont les plus dévastateurs, une accumulation d’épais mucus provoque de graves problèmes respiratoires. Le mucus et les protéines s’accumulent également dans l’appareil digestif, ce qui rend difficile la digestion et l’absorption des éléments nutritifs. En plus des effets physiques de la maladie, de plus en plus de personnes fibro-kystiques font face à des problèmes de santé mentale, l’anxiété et la dépression étant courantes au sein de cette population. La transplantation pulmonaire bilatérale est la dernière option pour les patients en phase terminale de la maladie; la plupart des décès attribuables à la FK sont causés par la maladie pulmonaire.

Fibrose kystique Canada

Fibrose kystique Canada a complètement révolutionné l’histoire de la fibrose kystique. Nos avancées en recherche et en soin ont plus que doublé l’espérance de vie. Fondé par des parents en 1960, Fibrose kystique Canada est devenu un leader quant à l’engagement des personnes touchées par la maladie : celles atteintes de la maladie, les parents, les aidants, les bénévoles, les chercheurs et les professionnels de la santé, les gouvernements et les donateurs. Tous ensemble nous allons toujours plus loin pour les 4 344 enfants et adultes canadiens fibro-kystiques grâce aux traitements, à la recherche et à notre service d’information et de soutien. Oui, nous avons progressé, mais nous sommes loin d’avoir terminé, car la moitié des Canadiens atteints de fibrose kystique qui sont décédés au cours des trois dernières années étaient âgés de moins de 34 ans. Nous nous engageons à ne pas nous arrêter et à aller toujours plus loin, jusqu’à ce que les personnes qui vivent avec la fibrose kystique puissent profiter pleinement de tout ce que la vie offre de merveilleux. Pour en savoir plus, consultez le site www.fibrosekystique.ca

-30-

Personnes-ressources pour les médias:

Barbara Agée, chef de service

Tél.: 416-995-7703

Courriel: bagee@cysticfibrosis.ca


Retour à la liste