Did you know that your version of Internet Explorer is out of date?
To get the best possible experience using our website we recommend downloading one of the browsers below.

Internet Explorer 10, Firefox, Chrome, or Safari.

Trouvez toutes les mises à jour, informations et ressources concernant la COVID-19 sur le site web de FK Canada ici.

BÉNÉVOLAT DÉFENDEZ LA CAUSE
cf insights cf insights

Négocier Efficacement avec Les Enseignants ou Les Employeurs

Vivre avec la fibrose kystique est en soi à peu près aussi exigeant que de travailler à temps plein. Et concilier cela avec les études ou le travail (ou les deux!), voilà qui ne laisse plus beaucoup de temps pour autre chose. Dans ce contexte, il est essentiel pour demeurer en santé de fixer des limites tant pour soi que pour les autres. Nous avons donc sollicité les conseils de membres de la communauté pour négocier efficacement avec les enseignants ou les employeurs…

  • « Il faut être franc et honnête sur les conséquences de la maladie, c’est-à-dire bien faire comprendre que la maladie exigera peut-être des journées de congé plus nombreuses, notamment durant la saison où la grippe est fréquente, etc. En prenant ainsi les devants, il sera possible pour vos professeurs ou votre employeur de planifier vos absences et ainsi de préserver votre santé. »
    – Kim Wood
  • « Au magasin où je travaille, je suis privilégiée, car la meilleure amie de l’épouse du directeur du magasin est atteinte de la fibrose kystique. Lorsque je ne me sens pas bien, il fait preuve de compréhension. Faire en sorte que mes collègues de travail comprennent bien les enjeux de ma maladie a été plus difficile. Mais j’ai toujours été très ouverte à parler de la FK et je crois que cela a réellement aidé les gens à accepter que parfois, j’ai besoin d’une journée de repos ou encore que je ne peux me déplacer rapidement sous peine de tousser constamment. »
    – Mackenzie Norris
  • « J’ai toujours été conscient de mes limites et j’ai fait de mon mieux pour m’en accommoder. Lorsque j’étais en recherche d’emploi, j’ai toujours été très franc avec mes employeurs potentiels, parce que si je dois m’absenter du travail, je ne serai pas obligé d’inventer une raison. Mes employeurs précédents ont toujours apprécié mon honnêteté. Malheureusement, la fibrose kystique réduit bien sûr mes possibilités de promotion et d’avancement. »
    – Timothy Vallillee
  • « Connaissez vos droits et les outils disponibles pour vous en tant qu’étudiant ou employé. La plupart des campus scolaires ont un centre de services aux personnes handicapées ou atteintes de maladies chroniques et ces centres sont d’une grande utilité. Vérifiez bien la politique de votre employeur en matière de congé de maladie et informez le service des ressources humaines de votre situation. Aussi, informez-vous des lois et règlements en matière d’emploi dans votre province. »
    – Abby McFee
  • « Honnêteté. Il faut simplement faire face à la réalité. La maladie exige qu’on y consacre du temps. Et malgré tous nos efforts pour préserver notre santé, il y aura des moments où nous aurons besoin de repos. Allez au devant des coups. L’employeur ne peut faire de discrimination à votre égard et il n’est pas question de négliger votre santé. Soyez à l’écoute de votre corps et de vos limites, et défendez vos droits de la même manière que vous le feriez pour votre meilleur ami. »
    – Erin Sullivan
  • « Dire les choses comme elles sont dès le début nous a permis, à moi et à mon employeur, de trouver un équilibre entre les besoins de l’entreprise et mes propres besoins. »
    – Terra Stephenson
  • « Pendant des années, cela a constitué un enjeu pour moi. Je disais que j’avais la FK seulement lorsque j’étais obligée de le faire, lorsque j’étais hospitalisée ou que je devais m’absenter de l’école ou du travail pendant des semaines. Le meilleur conseil que je peux donner, c’est de conscientiser votre supérieur au fait que vous êtes totalement dédiée à votre travail. En établissant une bonne relation avec vos supérieurs, il sera plus facile d’aborder la question délicate de votre maladie. Mais n’utilisez pas la maladie comme prétexte : soyez simplement franc et honnête et prévenez vos supérieurs pendant que vous êtes en santé, en leur disant qu’il est possible que vous deviez être hospitalisé et qu’il faut dès maintenant s’y préparer et trouver des solutions. Pour de nombreux employeurs, il vaut mieux pouvoir compter sur un employé efficace et dévoué trois jours par semaine que sur un employé cinq jours par semaine qui ne fonctionne qu’à 50 % de ses capacités. Tout est question d’attitude et de développer des relations harmonieuses qui feront comprendre à l’employeur que vous contribuez au succès de l’entreprise. »
    – Meaghan MacRury

Vous avez des conseils à partager sur ce blogue? Communiquez avec Terra à tgillespie@cysticfibrosis.ca.