Did you know that your version of Internet Explorer is out of date?
To get the best possible experience using our website we recommend downloading one of the browsers below.

Internet Explorer 10, Firefox, Chrome, or Safari.

BÉNÉVOLAT DÉFENDEZ LA CAUSE

Actualités

Fibrose kystique Canada pose les questions difficiles
27 novembre 2018

Fibrose kystique Canada pose les questions difficiles
Une campagne qui démontre qu’une simple question peut devenir complexe sans garantie d’un lendemain

TORONTO (27 novembre 2018) ― Avec le lancement de sa campagne de dons des fêtes, Mon avenir FK, Fibrose kystique Canada (FK Canada) demande aux Canadiens d’aider à répondre aux questions pour lesquelles les personnes atteintes de fibrose kystique (FK) n’ont pas de réponse. La campagne de financement présentera cinq familles et personnes au pays qui sont touchées par cette maladie fatale, et montrera comment une simple question peut faire mal à entendre lorsque l’avenir est incertain. Mais les Canadiens peuvent aider puisque la réponse à chaque question se trouve dans un traitement curatif. 

Beckett Meyer, âgé de dix ans, veut savoir s’il se sentira mieux un jour. Anne-Sophie Barrette aimerait un jour avoir des enfants, mais ne sait pas si elle vivra assez longtemps pour réaliser ce rêve. Ella McDougall, qui a huit ans, espère pouvoir un jour accepter l’invitation de dormir chez une amie. Cindy Routhier marque une pause lorsque sa fille de trois ans veut savoir si elle devra prendre des pilules quand elle sera grande. Et à 38 ans, Jeremy Vosborough ne sait pas comment répondre quand sa fille Daryn lui demande s’il va mourir. 

« Être atteint de fibrose kystique ne pose pas seulement des défis de santé, explique Jennifer Nebesky, directrice en chef du marketing, des communications et des activités nationales pour Fibrose kystique Canada. La campagne Mon avenir FK présente les répercussions de la maladie, témoigne de l’incertitude qu’elle engendre et montre comment des questions en apparence simples peuvent être complexes lorsqu’on est sans garantie d’un lendemain. Notre communauté ne vit pas avec l’attente d’un lendemain; elle ne tient rien pour acquis. » 

La campagne de financement sera lancée le 27 novembre, à l’occasion de Mardi je donne, et se déroulera jusqu’en janvier 2019. Mon avenir FK prendra la forme d’une vigoureuse campagne de marketing numérique, sur les réseaux sociaux et par courrier postal, et misera sur la réussite des campagnes précédentes de Fibrose kystique Canada. 

« Fibrose kystique Canada est à une étape critique de la lutte pour mettre fin à cette maladie mortelle, explique Kelly Grover, présidente et chef de la direction de Fibrose kystique Canada. Nous avons fait des progrès énormes grâce à la générosité de nos donateurs, mais trop de questions entourent toujours cette maladie complexe. L’appui de nos donateurs nous aidera à éclaircir les mystères de la fibrose kystique pour laquelle nous sommes déterminés à trouver un traitement curatif. » 

La campagne et la stratégie numérique ont été créées en partenariat avec Grassriots, et Fibrose kystique Canada a collaboré avec VivaMedia pour les photographies ainsi qu’avec Married to Giants pour la postproduction. 

Les Canadiens qui veulent en savoir plus sur la campagne ou qui souhaitent faire un don peuvent consulter le site www.monavenirfk.ca et suivre FK Canada sur Facebook à www.facebook.com/FibrosekystiqueCanada, Instagram à @FKCanada et Twitter @FKCanada

–30–

 Pour plus de renseignements et pour les demandes des médias, veuillez communiquer avec : 

Nicole Young, directrice, Communications d’entreprise
nyoung@cysticfibrosis.ca
416 485-9149, poste 235
1 800 378-2233, poste 235


Jennifer Stranges, adjointe, Communications d’entreprise
jstranges@cysticfibrosis.ca 
416 485-9149, poste 290
1 800 378-2233, poste 290


Retour à la liste