Did you know that your version of Internet Explorer is out of date?
To get the best possible experience using our website we recommend downloading one of the browsers below.

Internet Explorer 10, Firefox, Chrome, or Safari.

BÉNÉVOLAT DÉFENDEZ LA CAUSE
cf insights cf insights

LA MARCHE MONDIALE FAITES DE LA FIBROSE KYSTIQUE DE L’HISTOIRE ANCIENNE : ÉDITION PÉROU

Émouvant, fantastique, surréel, bouleversant et incroyable. Voici comment certains participants ont décrit la toute première édition internationale de la Marche Faites de la fibrose kystique de l’histoire ancienne de Fibrose kystique Canada – une randonnée en montagne dans les Andes péruviennes qui culminait au Machu Picchu.

Durant le mois de la fibrose kystique (mai), plus de 60 randonneurs ont amorcé leur aventure exactement le même week-end où des milliers de personnes au Canada marchaient également dans leurs collectivités locales pour sensibiliser le public à cette maladie qui affecte actuellement plus de 4 300 personnes au Canada.

Nos aventuriers ont été guidés dans les montagnes, aux sommets, au fond des vallées ainsi qu’au long de la fameuse piste des Incas, marchant pendant des jours et campant plusieurs nuits – tous poursuivant ce même objectif : créer un monde sans fibrose kystique.

Pour participer à ce défi remarquable, les randonneurs devaient recueillir un minimum de 4 200 $ chacun. L’équipe de FK Canada était folle de joie d’annoncer aux membres du groupe qu’ensemble, ils avaient récolté plus de 360 000 $ qui serviront à la recherche et aux soins liés à la fibrose kystique! Une véritable prouesse!

Nous sommes si fiers de nos randonneurs internationaux et des gens qui les ont appuyés. Nous souhaitons vous dire un grand MERCI de vous être mobilisés, d’avoir recueilli des fonds et de vous être investis.

 

Voici quelques témoignages de nos randonneurs :

« Nous nous sommes immédiatement sentis connectés et étroitement liés, comme une véritable famille. » – Mel Bilko (groupe no 1)

« J’ai relevé ce défi parce qu’en tant que mère de deux filles atteintes de fibrose kystique, c’est exactement ce que je suis prête à faire pour elles : déplacer des montagnes et, même, en escalader! » – Tammy Strong (groupe no 2)

« C’était fabuleux de voir de près cette merveille de la civilisation totalement hors du commun, d’avoir la chance d’entrer en contact avec des gens qui vivent si différemment de nous et d’admirer la beauté des montagnes, des glaciers et des chutes d’eau! » – John Ross (groupe no 3)

« Je suis maman de 3 beaux enfants dont l’aîné est atteint de fibrose kystique. Je recommanderais [ce challenge] à tout le monde. En fait, je repartirais demain si je le pouvais. Les paysages étaient magnifiques, l’organisation était bien au-delà de mes attentes et nous avons amassé plus de sous que je ne pouvais l’espérer. J’ai été témoin de dépassement de soi, de courage et de persévérance chaque jour de ce défi. Et le plus important, ce qui nous tenait était la cause. » Marilyne Levert (groupe 1)

 

Les randonneurs nous ont raconté une partie de leur voyage au Pérou pour nous offrir un aperçu de leur expérience :

Ils ont commencé leur aventure par deux journées à Cusco afin de s’acclimater à l’altitude en effectuant un tour guidé des environs de la ville de Cusco, tout en approfondissant leurs connaissances sur les sites archéologiques de la région.

« À Cusco, nous avons tissé des liens d’emblée. Nous sommes arrivés avec une journée d’avance, alors nous avons dû nous trouver un taxi pour aller jusqu’à l’hôtel La Casa de Don Ignacio.

À l’aéroport, il y avait une autre personne qui faisait partie du groupe no 1, nous avons donc partagé la course. La rencontre à l’hôtel avec le reste de l’équipe, au déjeuner du matin suivant, a été également des plus naturelles. L’ensemble des guides péruviens et du personnel de l’hôtel s’est assuré que nous avions tout le nécessaire à chacune des étapes de notre voyage. Charity Challenge a rassemblé une équipe merveilleuse pour veiller à ce que nous ayons du plaisir et que nous vivions des moments inoubliables. » – Joanne Lovell (groupe no 1)

Au jour trois, le groupe s’est rendu dans la vallée de Lares (à quatre heures et demie de route). On a fait une halte aux fameuses sources thermales de Lares pour nager et manger. Après le repas, la marche a commencé par une randonnée de quatre à cinq heures jusqu’au petit village de Cuncani où le groupe a campé pour la nuit.

« La journée d’aujourd’hui a été des plus impressionnantes, c’est le moins que l’on puisse dire. Le voyage en autobus jusqu’aux sources thermales de Lares nous a menés sur une route hallucinante (certains diraient plutôt périlleuse), étroite avec des falaises abruptes et des virages en épingle comme je n’en avais jamais vu (encore moins dans un énorme autocar!). Nous avons été très heureux d’arriver en un seul morceau et, aujourd’hui, nous avons goûté pour la première fois à la véritable aventure dans les Andes avec cette randonnée en terrain rocheux escarpé avec des panoramas à couper le souffle, des ponts branlants pour la traversée des rivières et des femmes des environs qui vendent leurs produits tissés à la main sur le bord du chemin. Durant toute la randonnée de cinq heures, nous étions accompagnés par un chien errant très mignon que nous avons baptisé Panchito. Sous le soleil, nous avions très chaud, mais dès qu’il s’est couché, nous avons réalisé à quel point il pouvait aussi faire froid la nuit. Nous étions tous épuisés lorsque nous sommes enfin arrivés à l’école du village de Cuncani où nous étions très heureux de nous effondrer sous la tente et de savourer une tasse de chocolat chaud. » – Aisha Champness (groupe no 2)

Aux jours quatre et cinq, le groupe a marché dans la petite communauté de Huacahuasi et il a eu l’occasion de rencontrer la population locale. Ensuite, ils ont parcouru la vallée de Ranrayoc en passant par la petite communauté de Puňunayoc.

« Les jours quatre et cinq ont été les plus éprouvants de la randonnée, atteignant des altitudes de plus de 4 000 mètres durant les deux journées. La vue des sommets flottants et du lac paisible était spectaculaire, bien qu’éclipsée un peu par la fatigue que le défi physique a représenté pour les poumons qui cherchaient l’oxygène et les muscles qui ont été poussés à la limite, ce qui a été un puissant rappel de l’importance de notre cause et de la force et du courage de nos proches atteints de fibrose kystique. En repensant à la fin de cette cinquième journée, chacun de nous a reconnu avoir été transformé dans une certaine mesure par cette étape et était reconnaissant d’avoir vécu une telle expérience. » – Diane Vetter (groupe no 3)

Aux jours six et sept, le groupe est arrivé à Machu Picchu et a parcouru les sentiers traditionnels des Incas menant à la Porte du Soleil.

« Les deux dernières journées de la randonnée ont été les plus impressionnantes! Le fait de marcher pendant huit heures sous un soleil de plomb, manquant d’eau pour la plupart d’entre nous, n’a pas amoindri notre enthousiasme à parcourir ces lieux vénérés tels que Wiñay Wayna, la chute d’eau, la Porte du Soleil et, bien sûr, le Machu Picchu. Avoir la chance de voir par nous-mêmes l’une des merveilles du monde a été une expérience extraordinaire. La visite du Machu Picchu, le lendemain, a été tout aussi émouvante. Il serait impossible d’énumérer tous les moments merveilleux de l’aventure, mais on peut dire que ce fut le voyage d’une vie. » – Joanne Lovell (groupe no 1)