Toutes les mises à jour et ressources de Covid-19 peuvent être trouvées ici : Information au sujet de Covid-19 pour la communauté fibro-kystique
Skip To Content
BÉNÉVOLAT DÉFENSE DES DROITS

Actualités

LE YUKON ENTRE DANS L’HISTOIRE EN TANT QUE PREMIER TERRITOIRE À REMBOURSER TRIKAFTA
18 octobre 2021

TORONTO, le 18 octobre 2021 – Le Yukon est le premier territoire à s’engager à ajouter Trikafta, un médicament révolutionnaire pour le traitement de la fibrose kystique, à sa liste de médicaments remboursés. Fibrose kystique Canada est heureux que le gouvernement du Yukon ait reconnu l’importance de rendre ce médicament disponible pour les personnes qui en ont besoin et félicite les défenseurs des droits des personnes fibro-kystiques du territoire qui ont travaillé ardemment pour en arriver à ce moment.

Avec l’annonce de la semaine dernière, le Yukon se joint à l’Ontario, à l’Alberta, à la Saskatchewan, au Québec, à la Colombie-Britannique et à l’Île-du-Prince-Édouard en tant que plus récent gouvernement canadien à changer la vie de ses résidents atteints de fibrose kystique. Le territoire a indiqué que le processus visant à ajouter Trikafta à sa liste de médicaments remboursés devrait être terminé d’ici deux mois.

L’annonce du Yukon n’indiquait pas si les médecins spécialistes de la fibrose kystique pourront prescrire Trikafta à toute personne qui respectent les critères formulés par Santé Canada, comme c’est le cas en Alberta et en Saskatchewan, ou si le territoire suivra la recommandation de l’ACMTS. Les annonces de l’Ontario et du Québec indiquent que ces provinces suivront la recommandation de l’ACMTS et que ceux qui ne répondent pas aux critères restrictifs peuvent s’adresser à leur clinicien pour être considérés pour un éventuel financement au cas par cas. Le Yukon a indiqué qu’il est en train d’ajouter Trikafta à sa liste de médicaments et d’élaborer les critères d’accès.

« Nous sommes ravis que le Yukon ait accepté de rembourser Trikafta, qui changera la vie des résidents du Yukon qui sont atteints de fibrose kystique, a déclaré Kelly Grover, présidente et chef de la direction de Fibrose kystique Canada. Nous sommes reconnaissants envers les défenseurs des droits des personnes fibro-kystiques du territoire qui ont joué un rôle important dans l’atteinte de cet objectif. L’avenir de nombreux Yukonnais touchés par la fibrose kystique sera changé grâce à vos efforts. »

Quatre provinces, deux territoires et des programmes fédéraux de financement des médicaments n’ont pas encore accepté de rembourser Trikafta. Fibrose kystique Canada demande au Manitoba, à Terre-Neuve-et-Labrador, au Nouveau-Brunswick, à la Nouvelle-Écosse, aux Territoires du Nord-Ouest, au Nunavut et au Programme des services de santé non assurés (SSNA) de rembourser immédiatement le médicament en vertu des régimes publics de médicaments et de déterminer les critères d’admissibilité et d’accès continu selon les indications de Santé Canada et les lignes directrices de Fibrose kystique Canada, élaborées par des cliniciens. Nous exhortons toutes les autres juridictions à assurer un accès vaste et rapide à tous ceux qui pourraient bénéficier du médicament, tel que recommandé par leur médecin.

« Trikafta est un médicament révolutionnaire qui a le potentiel de changer la trajectoire de la maladie, a déclaré le Dr John Wallenburg, directeur en chef des activités scientifiques de Fibrose kystique Canada. Nous exhortons les autres gouvernements canadiens, ainsi que les programmes fédéraux de médicaments, à suivre l’exemple du Yukon et à rembourser dès maintenant ce médicament qui change des vies. »

En juin 2021, Santé Canada a approuvé l'usage de Trikafta pour les personnes atteintes de fibrose kystique âgées de plus de 12 ans présentant au moins une mutation F508del, la mutation la plus courante à l’origine de la fibrose kystique. Cependant, l’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS) a par la suite émis des critères plus restrictifs quant aux personnes admissibles à Trikafta. L’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) du Québec a formulé des recommandations semblables à l’ACMTS. À une exception près, aucune autre juridiction au monde n’a imposé cette condition. Heureusement, les recommandations sont non-contraignantes; les provinces et les territoires ont le pouvoir de changer la trajectoire de cette maladie et d’éviter des souffrances inutiles et des dommages irréparables.

Pour obtenir des nouvelles sur la défense des droits des personnes fibro-kystiques, abonnez-vous au bulletin électronique Le Défenseur de FK Canada.

Pour de plus amples renseignements ou pour parler à un membre de la communauté ou un clinicien, veuillez communiquer avec :

Cateryne Rhéaume, conseillère bilingue nationale, Communications et marketing
Téléphone : 438 868-4451
Courriel : crheaume@fibrosekystique.ca

Nicole Young, directrice, Communications et marketing
Téléphone : 905 317-5529
Courriel : nyoung@cysticfibrosis.ca

 

 


Retour à la liste