Toutes les mises à jour et ressources de Covid-19 peuvent être trouvées ici : Information au sujet de Covid-19 pour la communauté fibro-kystique
Skip To Content
BÉNÉVOLAT DÉFENSE DES DROITS

vaccins contre la COVID-19

En raison de leur lourd fardeau de santé, nous croyons qu’il est nécessaire de protéger les Canadiens atteints de fibrose kystique contre tout risque supplémentaire que pourraient causer les infections liées à la COVID-19, et nous croyons que les Canadiens fibro-kystiques devraient avoir la priorité en ce qui concerne la vaccination.

Fibrose kystique Canada a tenu un webinaire « Demandez aux experts » (en anglais seulement) afin de répondre aux questions de la communauté sur la COVID-19 et la FK. Vous pouvez voir l’enregistrement du webinaire ici.

Le gouvernement du Canada met l’accent sur le fait que la vaccination est l’une des façons les plus efficaces de protéger nos familles, nos communautés et de nous protéger nous-mêmes contre la COVID-19. Les données montrent que les vaccins sont très efficaces pour prévenir les maladies, les hospitalisations et les décès attribuables à la COVID-19, notamment aux variants préoccupants Alpha et Delta.

La vaccination du plus grand nombre de personnes possible pourrait aussi réduire le risque que le virus continue de circuler et que de nouveaux variants apparaissent. Les preuves actuelles montrent que les vaccins contre la COVID-19 au Canada offrent une protection efficace contre les variants actuellement connus au pays. Un faible pourcentage de la population vaccinée peut toutefois être infecté après une exposition au virus, et présenter ou non des symptômes. L’efficacité des vaccins contre la COVID-19 sur les nouveaux variants préoccupants comme Omicron est en cours d’évaluation par les autorités de la santé du Canada.

Pour obtenir la meilleure protection contre l’infection, on recommande que tous se fassent pleinement vacciner. Nous encourageons fortement les personnes atteintes de fibrose kystique (FK), leur famille et les autres membres de la communauté fibro-kystique à suivre les recommandations du gouvernement et à se faire pleinement vacciner pour assurer la santé et la sécurité de tous. Il importe aussi de continuer à prendre les précautions de prévention des infections habituelles et d’obtenir les vaccins de rappel lorsqu’ils deviennent disponibles.

Pour en savoir plus : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/maladie-coronavirus-covid-19/vaccins/efficacite-avantages-vaccination.html#a1.

En général, une personne est considérée comme étant entièrement vaccinée contre la COVID-19 lorsqu’elle a reçu le nombre complet de doses de la série d’un vaccin :

  • Pour les vaccins Pfizer-BioNTech Comirnaty ou Moderna Spikevax : la pleine vaccination est atteinte deux semaines après avoir reçu sa deuxième dose d’une série vaccinale à deux doses.
  • Pour le vaccin Janssen de Johnson & Johnson : la pleine vaccination est atteinte deux semaines après avoir reçu un vaccin à dose unique.

 

Une personne qui a reçu une dose d’une série vaccinale à deux doses est considérée comme partiellement vaccinée et encouragée à prendre rendez-vous le plus rapidement possible pour recevoir sa deuxième dose. L’efficacité d’une série vaccinale à deux doses augmente après la deuxième dose.

Le gouvernement du Canada a déclaré que les données actuelles montrent qu’il faut au moins deux semaines après la première dose pour obtenir une bonne protection et jusqu’à deux semaines après la deuxième dose pour que la protection soit encore plus élevée. Il est extrêmement important de retourner vous faire vacciner dans les délais conseillés par votre autorité locale de la santé afin d’avoir une protection plus durable contre la COVID-19.

La pleine vaccination contribue à réduire les risques de maladie grave, réduit le risque que vous transmettiez le virus à une autre personne et augmente la probabilité de protection contre l’infection.

La plupart des provinces et territoires offrent une troisième dose du vaccin, ou vaccin de rappel, pour accroître la protection contre la COVID-19. On recommande que les personnes modérément ou gravement immunodéprimées en raison d’une maladie ou d’un traitement obtiennent, lorsqu’elle est disponible, une dose supplémentaire du vaccin ou dose de rappel. Consultez votre autorité locale de la santé, car l’admissibilité aux doses de rappel peut varier selon la région. Obtenez des renseignements supplémentaires en ligne sur les doses de rappel.

Pour en savoir plus : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/maladie-coronavirus-covid-19/vaccins/vie-apres-vaccination.html#a3.

La plupart des provinces et territoires délivrent et acceptent la preuve de vaccination canadienne contre la COVID-19, qui peut être utilisée pour accéder à des services et pour faciliter les déplacements à l’intérieur et à l’extérieur du Canada.

La vaccination modifie les risques de contracter la COVID-19 et de devenir malade, mais ne change pas le risque d’exposition au virus dans la communauté. Alors que les restrictions sont allégées, il importe de continuer à prendre des précautions en matière de prévention des infections.

Pour en savoir plus et connaître le processus d’obtention de la preuve de vaccination de votre province ou territoire : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/maladie-coronavirus-covid-19/vaccins/vie-apres-vaccination/preuve-vaccinale.html.

Le gouvernement du Canada a mis au point des ressources pour aider les gens à faire des choix plus sûrs.

Un calculateur du risque d’exposition à la COVID-19 lors de visites a été conçu pour faciliter la prise de décisions éclairées en ce qui concerne les visites ou les rassemblements pendant la pandémie de COVID-19. Il faut compter environ trois minutes pour faire l’évaluation.

Il existe aussi un outil d’aide à la décision pour risque d’exposition à la COVID-19 lors de visites, également conçu pour éclairer les décisions concernant les visites ou les rassemblements pendant la pandémie de COVID-19. L’évaluation proposée par cet outil est un peu plus complète et exigera environ dix minutes de votre temps.

Chaque visite, rencontre et rassemblement est différent. Nous vous encourageons donc à réévaluer votre niveau de risque et votre zone de confort face aux risques, à mesure que votre situation change.

L’outil décrit également des activités qui sont jugées sûres, et d’autres qui le sont moins. Consultez https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/maladie-coronavirus-covid-19/vaccins/vie-apres-vaccination.html#a5.

À mesure que certains objectifs d’immunisation sont atteints, les autorités de la santé publique assouplissent graduellement les mesures de santé publique restrictives visant les collectivités. Pour connaître les mesures en place dans votre province ou territoire en ce qui concerne la COVID-19 et suivre les mises à jour de votre autorité de santé publique, consultez https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus/symptomes/ressources-provinces-territoires-covid-19.html.

Santé Canada surveille attentivement les variants génétiques du virus responsable de la COVID-19, y compris le variant préoccupant le plus récent, nommé Omicron, et tous les variants futurs.

Le gouvernement fédéral travaille avec les fabricants de vaccins et les organismes internationaux de réglementation pour évaluer l’impact des variants émergents sur l’efficacité des vaccins et traitements approuvés. La population canadienne sera informée si un risque est identifié.

Oui, la pleine vaccination est encouragée chez les personnes qui ont été infectées par la COVID-19. Le risque de réinfection par un variant n’est pas encore établi. La vaccination demeure le moyen le plus efficace de prévenir la maladie grave, l’hospitalisation et le décès en lien avec la COVID-19.

Pour en savoir plus : https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/video/demandez-experts-vaccins-covid-19/avantages-efficacite.html#a18.

Le gouvernement fédéral a déterminé qu’avec le retour en présentiel de l’école et de certaines activités, la COVID-19 touche maintenant les enfants et les jeunes plus qu’au début de la pandémie.

Si les enfants et les jeunes sont en général moins susceptibles de devenir malades en raison de la COVID-19, ils peuvent malgré tout être infectés sans avoir de symptôme, et donc transmettre la COVID-19 aux autres, avoir des effets à plus long terme et présenter une complication appelée syndrome inflammatoire multisystémique, qui est rare mais grave chez les enfants. Les enfants et les jeunes qui ont certains troubles médicaux sous-jacents peuvent présenter un risque plus élevé de maladie grave s’ils contractent la COVID-19.

Comme c’est le cas pour les adultes, on recommande que les enfants et les jeunes soient entièrement vaccinés pour assurer la santé et la sécurité de tous. Si vous avez des inquiétudes en ce qui concerne la vaccination de votre enfant atteint de FK, communiquez avec l’équipe de votre clinique de FK ou avec un clinicien dans un centre d’évaluation de la COVID-19.

On trouve un grand nombre de vidéos, affiches et résumés graphiques sur les vaccins contre la COVID-19 :

 

De plus, le gouvernement du Québec offre une page Web complète dédiée à « Démystifier les croyances sur les risques de la vaccination ». Vous y trouverez des vidéos et divers articles de vulgarisation scientifique.

De nombreuses autorités provinciales de santé publique et commissions scolaires ont mis au point des ressources sur l’importance des vaccins contre la COVID-19 pour les enfants.

Le gouvernement du Québec met à votre disposition des vidéos explicatives et des informations diverses afin de vous informer sur la vaccination des enfants de 5 ans et plus. Vous les trouverez sur la page Web « Vaccination des jeunes de 5 à 17 ans contre la COVID-19 » du site Web du gouvernement du Québec.

 

D’autres ressources, en français et en anglais, provenant d’autres instances gouvernementales sont aussi à votre disposition :

En plus de consulter les ressources ci-dessus, vous pouvez communiquer avec votre commission scolaire.

Il existe également des ressources conçues pour les enfants afin de les aider à vivre la période qui précède et celle qui suit la vaccination:

Le 23 avril 2021, FK Canada a envoyé une lettre aux premiers ministres et aux ministres de la santé provinciaux de tout le pays leur demandant de faire en sorte que leurs concitoyens atteints de fibrose kystique (FK) et leurs aidants soient vaccinés dès maintenant. Vous trouverez une copie de cette lettre ici.

En avril 2021, Fibrose kystique Canada a participé à la rédaction d’une lettre au rédacteur en chef du Journal of Cystic Fibrosis, en collaboration avec le groupe d’harmonisation mondial des registres sur la fibrose kystique (Global Registry Harmonization Group), dans le but d’expliquer pourquoi les personnes atteintes de fibrose kystique devraient recevoir la priorité au chapitre de la vaccination. Fibrose kystique Canada a envoyé cette lettre aux ministres de la Santé, demandant que des mesures soient prises pour que les personnes fibro-kystiques et leurs aidants reçoivent le vaccin maintenant. 

Le 22 janvier 2021, FK Canada s’est allié à la Société canadienne de thoracologie et à d’autres membres de sa Table ronde sur les enjeux respiratoires de la COVID-19, un groupe qui représente et travaille en proche collaboration avec les Canadiens atteints de maladies pulmonaires, pour publier une déclaration commune. Cette dernière demande au gouvernement fédéral et aux gouvernements provinciaux et territoriaux d’accorder, dans le déroulement de la vaccination, la priorité aux personnes qui vivent avec des maladies respiratoires et présentent donc un risque supérieur de complications plus graves de la COVID-19. 

En décembre 2020, le Dr John Wallenburg, directeur en chef des activités scientifiques de Fibrose kystique Canada, a envoyé une lettre aux ministres provinciaux de la Santé pour exhorter les provinces à accorder la priorité aux Canadiens qui vivent avec la fibrose kystique (FK) et à leurs proches aidants, au moment de déterminer les groupes prioritaires en matière de vaccination contre la COVID-19. Dr Wallenburg a insisté sur le fait que le lourd fardeau de santé qui pèse déjà sur les personnes fibro-

Les détails sur l’efficacité et la sécurité des vaccins chez les personnes ayant reçu une transplantation continuent d’émerger. La Société canadienne de transplantation a publié des questions et réponses (en anglais seulement) sur son document de consensus concernant la vaccination contre la COVID-19 (National Transplant Consensus Guidance on COVID-19 Vaccine Q&A), et compilé des ressources pour les personnes ayant subi une transplantation, que vous pouvez consulter ici.

La plupart des provinces accordent la priorité de vaccination contre la COVID-19 aux personnes ayant reçu une transplantation d’organe. Vous pouvez en savoir plus sur l’admissibilité dans votre province en consultant vos sites Web provinciaux et locaux.

Comme c’est le cas pour tous les vaccins, il faut tenir compte des avantages et des risques. Si vous avez des questions de santé précises concernant le vaccin, consultez vos équipes de soins de la FK et de transplantation.

Renseignements sur la vaccination par région

Pour connaître les mises jour sur l’admissibilité au vaccin ou au vaccin de rappel contre la COVID-19 dans votre province ou territoire, trouvez votre région ci-dessous.

Les personnes de 5 ans et plus qui vivent en Alberta sont admissibles au vaccin contre la COVID-19 et peuvent prendre rendez-vous dans une pharmacie, une clinique médicale ou en ligne sur le site Alberta Health Services.

Les doses de rappel ou troisièmes doses sont offertes à ceux qui répondent aux critères d’admissibilité. Pour obtenir des renseignements sur l’admissibilité ou prendre un rendez-vous pour recevoir une dose de rappel, consultez la page Alberta Health Services.

Les personnes âgées de 5 ans et plus qui vivent en Colombie-Britannique peuvent s’inscrire et prendre un rendez-vous en ligne pour recevoir un vaccin contre la COVID-19 en utilisant le système provincial Get Vaccinated. On peut également prendre rendez-vous en téléphonant au bureau de Service BC. Cliquez ici pour en savoir plus.

Les doses de rappel ou troisièmes doses sont offertes à ceux qui répondent aux critères d’admissibilité. Pour obtenir des renseignements sur l’admissibilité ou sur la manière de prendre rendez-vous pour une dose de rappel, veuillez cliquer ici.

Les personnes de 5 ans et plus qui vivent au Manitoba sont admissibles au vaccin contre la COVID-19 et peuvent prendre un rendez-vous à l’aide de l’outil provincial Trouver une clinique de vaccination.

Les doses de rappel ou troisièmes doses sont offertes à ceux qui répondent aux critères d’admissibilité. Cliquez ici pour obtenir plus de renseignements sur l’admissibilité ou prendre un rendez-vous pour recevoir une dose de rappel.

Les personnes de 5 ans et plus qui vivent au Nouveau-Brunswick sont admissibles à la vaccination contre la COVID-19. On peut s’inscrire ou prendre rendez-vous en ligne, ou dans une pharmacie. Cliquez ici pour en savoir plus.

Les doses de rappel ou troisièmes doses sont offertes à ceux qui répondent aux critères d’admissibilité. Cliquez pour avoir des renseignements sur l’admissibilité ou prendre rendez-vous pour une dose de rappel.

Les personnes de 5 ans et plus qui vivent à Terre-Neuve-et-Labrador sont admissibles à la vaccination contre la COVID-19 et peuvent prendre rendez-vous en ligne. Cliquez ici pour en savoir plus.

Les doses de rappel ou troisièmes doses sont offertes à ceux qui répondent aux critères d’admissibilité. Cliquez pour avoir des renseignements sur l’admissibilité ou prendre rendez-vous pour une dose de rappel.

Les personnes de 5 ans et plus qui vivent en Nouvelle-Écosse sont admissibles à la vaccination contre la COVID-19 et peuvent prendre rendez-vous en ligne ou par téléphone. Cliquez ici pour en savoir plus.

Les doses de rappel ou troisièmes doses sont offertes à ceux qui répondent aux critères d’admissibilité. Cliquez pour avoir des renseignements sur l’admissibilité ou prendre rendez-vous pour une dose de rappel.

Les personnes de 5 ans et plus qui vivent en Ontario sont admissibles à la vaccination contre la COVID-19 et peuvent prendre rendez-vous en utilisant l’outil provincial en ligne.

Les doses de rappel ou troisièmes doses sont offertes à ceux qui répondent aux critères d’admissibilité. Cliquez ici pour avoir des renseignements sur l’admissibilité ou prendre rendez-vous pour une dose de rappel.

Les personnes de 5 ans et plus qui vivent à l’Île-du-Prince-Édouard sont admissibles à la vaccination contre la COVID-19 et peuvent prendre rendez-vous en ligne, par téléphone ou à leur pharmacie locale. Cliquez pour en savoir plus.

Les doses de rappel ou troisièmes doses sont offertes à ceux qui répondent aux critères d’admissibilité. Cliquez ici pour avoir des renseignements sur l’admissibilité ou prendre rendez-vous pour une dose de rappel.

Les personnes de 5 ans et plus qui vivent au Québec sont admissibles à la vaccination contre la COVID-19 et peuvent prendre rendez-vous grâce à l’outil provincial en ligne. Si vous avez des problèmes à prendre rendez-vous, consultez la page Web Marche à suivre pour l’inscription à la vaccination contre la COVID-19.

Les critères d’admissibilité à la troisième dose ou dose de rappel sont mis à jour souvent et peuvent être consultés en ligne ici.

Les personnes de 5 ans et plus qui vivent en Saskatchewan sont admissibles à la vaccination contre la COVID-19 et peuvent prendre rendez-vous grâce à l’outil provincial en ligne. La Saskatchewan offre le vaccin de rappel ou la troisième dose par étapes. Cliquez ici pour connaître les critères d’admissibilité.

Les personnes de 5 ans et plus qui vivent dans les Territoires du Nord-Ouest sont admissibles à la vaccination contre la COVID-19 et peuvent prendre rendez-vous sur le site Web des Services sociaux et de santé.

Les personnes immunodéprimées peuvent recevoir une troisième dose et les personnes de 18 ans et plus sont admissibles à une dose de rappel. Cliquez ici pour connaître les critères d’admissibilité.

Les personnes de 5 ans et plus qui vivent au Nunavut sont admissibles à la vaccination contre la COVID-19. Composez le 975-4810 pour prendre rendez-vous. Les personnes immunodéprimées peuvent recevoir une troisième dose et les personnes de 18 ans et plus sont admissibles à une dose de rappel. Cliquez ici pour en savoir plus.

Les personnes de 5 ans et plus qui vivent au Yukon sont admissibles à la vaccination contre la COVID-19 et peuvent prendre rendez-vous en ligne. Les personnes immunodéprimées peuvent recevoir une troisième dose et les personnes de 18 ans et plus sont admissibles à une dose de rappel. Cliquez ici pour en savoir plus.